© 2019 CharlyM

Pour qui les POLKI ?

Pour toi, pour moi, pour toutes les filles qui cet hiver vont craquer pour les POLKI Pantoufles.
C’est Marion Bixo, journaliste aixoise à l’affût des tendances, qui découvre ces pantoufles artisanales lors d’un voyage en pays slaves et qui les ramène pour elle et pour ses filles.
Devant le coup de cœur qu’elles provoquent auprès de ses copines, Marion lance avec son amie Agnieszka Wazny, les POLKI Pantoufles.
En cuir naturel et laine de mouton, les POLKI cocoonent nos pieds. Non contentes de tenir nos petits petons au chaud, elles sont aussi craquantes avec leurs fourrures colorées et leurs fils brodés comme des étoiles éclatantes. Les soirs d’hiver n’ont qu’à bien se tenir, nos pieds seront réchauffés et illuminés.
Né au centre des montagnes slovaques, chaque modèle est fabriqué de manière traditionnelle par une famille qui possède un savoir-faire hors du commun. Leur fourrure épaisse qui entoure la cheville et leurs broderies qui s’harmonisent en de multiples couleurs font que chaque modèle est unique.
Mais où trouver les POLKI quand on n’est pas la copine de Marion ?
C’est dans votre boutique Marche du Temps, la boutique clermontoise qui habille vos pieds avec élégance et créativité que vous succomberez au charme slave des POLKI Pantoufles. Vous aussi vous serez atteint de la Polkimania, la fièvre qui sévit chez les filles qui s’arrachent ces pantoufles depuis 2ans. Et c’est garanti, quand on a chaussé les POLKI on n’a plus envie de les retirer.
Alors impatiente d’affronter les frimas de l’hiver, au chaud dans votre home sweet home, vos POLKI aux pieds, enfin vous allez pouvoir vous évader et paresser comme l’écrivain Jean Sarment qui en a fait la voluptueuse expérience « il n’y a de grands voyages qu’on ne fait qu’en pantoufles ! »

Marche du Temps

Marche du Temps


35 rue Blatin (Angle rue Bonnabaud)
63000 Clermont Ferrand

Horaires d’ouverture :
Lundi 14 h à 19 h
Mardi au Samedi 10 h – 13 h /14 h – 19 h
Téléphone : 04 73 90 66 80

Dernières actualités de ce magasin :

Les commentaires sont indisponibles.